Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé / Giulia Enders

livre

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre deuxième cerveau et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies…Illustré avec beaucoup d’humour par la soeur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience.
Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.

 

Mon avis :

Un livre que je voulais lire depuis un moment et que j’ai trouvé très intéressant.

Je l’ai lu en plusieurs jours car beaucoup de choses a comprendre.

Par moment je me suis un peu perdue

Mais j’ai découvert un monde que je ne connaissais pas

celui de mon instestin et de comment est traité la nourriture une fois qu’elle est avalée.

Je ne pensais pas que cela était aussi compliqué pour que la nourriture finisse dans mon “ caca” qu’il y avait autant d’étapes à parcourir.

J’ai tout  de même trouvé le livre un peu long

351 pages a la fin j’avait hâte d’en finir.

Un bon livre qui nous apprend beaucoup de choses je le recommande même si par moment on se croirai en cours de biologie avec un prof barbant.

Rendez-vous sur Hellocoton ! Lire la suite...

Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête / Olivia Zeitline

couv50019135.png

 

 

Le roman-thérapie qui donne envie de suivre son intuition : une histoire inspirante, des clés pour s’initier à la magie de l’intuition, une invitation à vivre en accord avec soi. Présentation Une salle de réunion aseptisée d’un grand groupe du CAC 40. Un décor qui tangue… Charlotte, 33 ans, chef de projet marketing sous pression, craque en plein meeting et se met à danser pieds nus devant ses collègues. Première alerte. Charlotte quitte sa vie « rangée » de salariée. Trois ans après son burn-out, elle a renoué avec la danse, un rêve enfoui dans son corps et dans sa tête depuis l’âge de ses 18 ans. Mais tout ne se passe pas comme elle l’avait imaginé : les factures impayées s’accumulent ; sa relation amoureuse avec Tom, un journaliste free lance, s’étiole ; son rêve semble s’éloigner… Mais un soir, une petite voix dans sa tête la prévient d’une rupture imminente avec Tom. Peur ou intuition ? Le lendemain, Tom la quitte. Nouveau déclic. Charlotte ne peut plus ignorer ces messages intérieurs qui ne cessent de l’interpeller. Avec l’aide de Stella, son amie violoncelliste, elle entame un cheminement personnel vers un dialogue avec cette voix. A mesure qu’elle l’apprivoise, coïncidences et rencontres-clés se multiplient : Stéphane Loiseau, célèbre chorégraphe, et Asar, danseur contemporain, lui rouvrent les portes – jusqu’alors obstinément fermées – de la danse professionnelle. Charlotte apprend petit à petit à s’écouter, à accueillir ses émotions, et continue d’évoluer dans ses projets professionnels comme dans sa relation amoureuse. Elle va enfin s’autoriser à vivre son rêve, oser se mettre à nue dans sa créativité, envoyant valser ses peurs et ses certitudes. Cette voix de l’intuition la réveille au mouvement de la vie et à l’amour. La plus belle chorégraphie dont elle n’ait jamais rêvé. Poétique et touchante, cette belle histoire qui nous plonge dans l’univers vibrant de la danse, ouvre la voie à une réflexion sur nous-mêmes : suivre son coeur serait-il la clé pour construire une vie pleine de sens ? Comprendre les mécanismes de l’intuition, savoir l’accueillir, développer cette énergie du coeur pour s’accepter et faire les meilleurs choix de vie, c’est ce que nous apprend ce roman, à travers les nombreux conseils pratiques et pistes de réflexion

distillés dans le récit et les dialogues. C’est à travers le thème de la danse que l’auteure tire habilement le fil de l’histoire et celui de l’intuition. Allégorie de la vie, la danse est surtout un terrain privilégié du développement personnel. Présence à soi et au monde, expression de sa créativité, source de bien-être, rituel pour sortir de sa zone de confort et lâcher ses peurs… : Olivia Zeitline explore les vertus thérapeutiques de la danse en l’abordant sous toutes ses expressions – classique, contemporaine (hip hop, électro…) ou encore folklorique (rituels soufis, danses tribales…). Grâce à un long travail de documentation, nourri d’échanges avec des professionnels reconnus (Hervé Moreau, danseur étoile de l’Opéra de Paris, Thierry Malandain, directeur du Centre chorégraphique national de Biarritz…), elle a récolté une formidable matière sur le spectacle vivant. Plus qu’une fiction, ce roman est un déclic, un appel au lecteur à dépasser l’intellect, ouvrir son coeur, laisser la magie opérer, pour entrer dans la ronde de la vie…

 

Mon avis :

Dans ce livre nous suivons Charlotte qui après un burn-out essaie de se reconstruire.

Elle a changé de voix et reprit sa passion qui est la danse. Mais son parcours est semé d’embuches.

On va la suivre tout le long de son chemin, guidé par ses intuitions et ses diverses rencontres. Elle ne va plus se laisser guider par la manière dont tout le monde voit la vie et va faire à sa manière.

Ce livre sous forme de roman est prenant, difficile de le laisser pour vaquer a ses activités.

C’est un livre qui fait réfléchir. Je me pose des questions sur mon chemin de vie parcouru et sur celui à venir.

Comment entendre la voix de son intuition c’est ce que je me demande après avoir lu ce livre. Je ne pratique pas de yoga ni de méditation, l’hypnose ne fonctionne pas sur moi.

J’aimerai réussir a me connecté avec mon moi intérieur.

Il faut que j’approfondisse le sujet avec d’autres lectures de ce genre.

 

 

Je lus ce livre dans le cadre d’un partenariat avec les éditions solar

Restez attentifs sur mon compte instagram il y aura bientôt un concours pour tenter de remporter ce livre.

Rendez-vous sur Hellocoton ! Lire la suite...

Le Choeur des femmes / Martin Winckler

 

Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo.

Je me destine à la chirurgie gynécologique.

Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France.

Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de  » Médecine de La Femme « , dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste!

S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement.

Qu’est-ce qu’il croit? Qu’il va m’enseigner mon métier?

J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin.

Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas  perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre.

 

 

 

Mon avis :

Pour espéré entrer dans un service de chirurgie gynécologique tant espéré, Jean Atwood  doit passer 6mois avec le docteur Karma dans son unité, l’unité 77.

Le dr Karma, écoute les patientes, prend son temps, ne les examines pas forcément.

Il prend le temps de laisser les patientes avoir confiance en lui.

Avec lui elles ont l’impression de ne pas être un numéro dans la longue liste de rendez-vous d’un médecin.

Et ça exaspère Jean, elle supporte pas ça, pour elle on viens pour une maladie bien précise et pas pour déballer sa vie personnelle. Elle elle veut opéré et pas passer ses journées a écouté les jérémiades des patientes.

Mais petit à petit ont l’a voie changé, se mettre à écouté leurs histoires. Elle aussi porte un secret que l’on découvre à la fin du livre. Et l’on comprend mieux certaines choses suite à ça.

Ce livre m’a beaucoup plu, j’ai eue du mal a le quitté pour dormir,500 pages qui se lisent sans soucis.


Je recommande cette lecture, on y apprend pas mal de choses sur les femmes et leurs questions.

 

Rendez-vous sur Hellocoton ! Lire la suite...
%d blogueurs aiment cette page :